Le théâtre me manque..

Publié le 31 Octobre 2013

Tout a toujours été difficile. Pour chacun, pour toi, pour moi, des choses nous marquent. Depuis le début de l'histoire de l'humanité, les êtres humains sont une race à tendance masochistes. On doit être celle sur Terre qui se donne le plus de moyens de souffrir.

Ne retenant que les mauvaises passades, oubliant les bons moments, je se construis un petit monde dont je suis la principale intéressée. Les autres n'ont plus aucune importance, enfin juste pour me donner l'illusion que je suis importante. Dans mon monde à moi, tout est tourné autour de moi. Voyons, comment pourrais-je concevoir qu'une seule des conversations de mes proches/amis ne soient pas basées sur moi ?! Moi qui suis si malheureuse, qui ai tant de problèmes, regardez-moi !

Ca, c'était avant.

Puis maintenant, j'ai compris. J'ai compris que chacun à sa propre vie à gérer, avec déjà assez de soucis comme ça. Que chacun à sa famille, ses propres amis que je ne connais pas forcément, son propre emploi du temps, ses hobby's, ses passions. Ca m'a fait mal mais j'ai compris que les autres ne pensaient pas forcément tout le temps à moi. Je dois dire que ces vacances accélèrent un peu cette affirmation. Et encore. En fait non. J'allais dire que personne n'avait pensé à moi durant ces vacances, pas de nouvelles blablabla mais en fait si ! C'est moi qui n'ai pas voulu en donner en répondant très sèchement à deux de mes amis et en ne leur répondant tout simplement plus par la suite. Et en répondant très sèchement à une troisième amie mais cette fois c'est elle qui n'a pas répondu.

C'est moi la méchante dans tout ça qui ne pense pas aux autres, qui les utilise simplement pour la construction de l'histoire de ma petite vie malheureuse, pour mon propre intérêt et puis qui les jette. 3 coups de fouets en signe de représailles !

Quand cesserai-je enfin toutes ces gamineries ? Jamais je pense.

Sinon, avant hier pdt la nuit j'ai fait un cauchemar dont je me suis pas remise, alors hier soir j'avais peur de m'endormir et j'ai encore fait un cauchemar. C'est cool, surtout en vacances !

Ca fait deux semaines que je me suis plus coupée, même plus que deux semaines je pense! Bon, les dernières traces n'ont pas encore cicatrisées mais voilà c'est déjà un pas ! SAUF QUE j'y pense quand même depuis que je suis rentrée chez ma mère mais j'arrive à me résonner. Mais tout à l'heure j'ouvre mon sac à la recherche de mon miroir de poche (genre le petit truc que tu ouvres et il y a deux petits miroirs à l'intérieur de chaque côtés, bref) et là je le trouve, je l'ouvre et je vois que les miroirs sont cassés ! J'ai peur de re-craquer ce soir du coup..

J'ai pas envie, j'ai envie de résister ! Surtout que demain je prends le train jusque Bruxelles et je vais passez une journée et une nuit chez ma demi-soeur ! Elle me manque tellement depuis qu'elle est partie de la maison.. Sans que je ne lui dise rien, sans qu'on ai jamais eu de conversations profondes, je sentais qu'elle me comprenait. Je l'aime ! Je l'aime comme une soeur. Et quand elle m'a proposé que je vienne, j'étais toute heureuse. Elle compte pour moi !

Bref sur ces paroles, je vais aller jouer avec mes chiens et regarder Bienvenue chez nous, comme une personne saine d'esprit et normale.

Edit: Justine, ELLE c'est une personne qui a énormément d'importance pour moi et dont je sens que je compte à ses yeux ! Une amitié saine, c'est déjà ça ! :')

Rédigé par Une décapitée

Publié dans #Journal intime

Repost 0
Commenter cet article