Les imprévus du mois d'août

Publié le 29 Août 2014

Envie, ces envies qui me noient, dans lesquels je me perds, qui me font avancer, je cogite trop et ça me porte préjudice.

Bon, de quoi vous parler en premier ? Peut-être niveau nourriture d'abord. De dimanche à jeudi inclus j'ai fait de la restriction, enfin j'avais pas vraiment faim et je travaillais donc c'était facile. J'ai perdu 1,7 kilos exactement. Puis jeudi soir et aujourd'hui j'ai fait des crises de boulimie, des vraies, bien belles les crises.. Mais demain je me reprends, et ça fonctionnera j'en suis sûre. Je pense quand même à une hospitalisation, je sens que ça ne va plus, et j'aurais tellement aimé commencer mon avant dernière année de secondaire en bonne santé... Enfin bref. Ca c'est côté nourriture, c'est négatif et positif en même temps..Je me comprends.

Sinon donc vendredi passé j'ai appris que je travaillais cette semaine, chez les 3-6 ans en tant que puéricultrice.. Pourquoi pas. Lundi je commence et je ressors de cette journée enchantée au niveau de mon alimentation mais crevée parce que les bébés c'est dur à gérer et parce que une des animatrices ne fait pas son boulot du coup je dois faire le sien plus le mien. Bref je suis stressée, crevée et je me dis que c'est la semaine que j'aurais pas du faire. Juste après le boulot je vais direct au cinéma avec Justine, on va voir Lucy. Bain d'air frais quand je la vois, comme à chaque fois. Justine c'est ma cop's et j'ai même rien à dire tellement cette fille est exceptionnelle et importante, il n'y en a pas deux comme elle et j'ai énormément de chance de pouvoir cotoyer cette fille, vraiment. Mardi est plus difficile comme journée, je dois gérer beaucoup de choses, les enfants sont fatiguants, pas tous propres et certains parents pas supers sympas. J'apprends que l'animatrice qui fout rien se casse car elle était en remplacement, ouf. Au moment où on finit notre boulot une énorme drache arrive, il pleut dans la salle où se fait la garderie, l'eau passe à travers la porte en faisant comme une chute d'eau et la sortie est inondée, les parents ne savent plus passer et du coup nous non plus. Bref on doit évacuer par un autre côté, je dois courir pour prendre mon bus. Mais je me sens assez bien à la fin car je n'ai pas beaucoup mangé. Arrive mercredi, THE journée de malade. En fait, c'était prévu qu'après le boulot j'aille chez Jasmin pour qu'ensuite on aille se poser dans un parc et parler, peut-être fumer, enfin un truc tranquille. Donc bon la journée de boulot se passe, je commence à m'habituer aux enfants, j'apprécie la journée et j'arrive enfin à nouer le contact avec un petit garçon particulièrement renfermé, à force il me sourit enfin, j'suis trop contente. Donc je prends le bus, je marche en direction de chez Jasmin et sur mon chemin je rencontre Elise, sa soeur et pleins d'autres potes qui me sont pas très proches mais que j'aime quand même bien et assez cools. Donc je dis bonjour, je vais chez Jasmin. Jasmin me demande qu'on repasse devant eux pour qu'elle dise bonjour à Elise. On y va, et pour finir on s'assied et on commande des pékés. Et c'est là que commence la soirée. Très vite Elsis propose qu'on aille dormir chez "elle" (dans l'étable aménagée en fait, pas vraiment dans sa maison). Je téléphone à ma mère, elle est pas très d'accord car je bosse le lendemain mais accepte quand même. Sur le coup je me demande si c'est une bonne idée, sachant que je n'ai aucun vêtements de rechange et que je vais devoir me lever tôt pour partir travailler. Bref la soirée continue, on boit beaucoup, on fume beaucoup, on décide d'aller au bar à chichas, puis de retourner boire, et enfin d'aller acheter une bouteille qu'on boira chez Elise car le dernier bus arrive bientôt et qu'on peut pas se permettre de le rater; Pendant la soirée au bar à chichas je suis entre Romain et Louis. Louis, je l'avais déjà repéré il y a quelques mois, j'ai toujours été attirée par lui mais vu toutes les meufs qu'il s'est déjà tapé, ça m'avait vachement refroidi. Et déjà en allant vers le bar Jasmin me dit qu'il est à fond sur moi, que ça se voit et que j'ai une touche, etc. Je dis trop rien. Mais pendant qu'on fume la chicha ça se voit beaucoup plus. Il arrête pas de se coller, de poser sa tête sur mon épaule, de me parler de tout et n'importe quoi, de me taquiner en me soufflant sa fumée dans mon visage, de me décoiffer, bref je craque littéralement pour lui et j'entre dans son petit jeu, l'alcool aidant beaucoup. Bref soirée superbe, quoique encore une fois remplie d'excès mais géniale et en plus imprévue. On rentre chez Elise, on parle, joue de la musique, installe les matelas pendant une petite heure puis on met un film qu'on écoute pas une seule seconde. Pour finir une fille lache "putain Marie, Louis il voulait trop de pécho ce soir" et là elles renchérissent toutes. Moi j'étais trop génée. Puis ensuite je me change et là une fille se retourne (j'étais en culotte hein) et dit que j'ai un trop beau cul. Je dis que non et Sophie dit "si, Louis aussi il l'a dit, vous étiez pas là à ce moment-là ?" breeeef je souris bêtement jusqu'à la fin de la soirée, la bouteille d'alcool me rend un peu hs et je passe une fin de soirée suuuuperbe ! En plus je suis heureuse parce que je n'ai pas mangé du tout sauf une pomme et un biscuit, mais comme j'ai beaucoup bu je me dis que ça passera pas. Le lendemain réveil à 7h20, soit moins de 5h00 de sommeil, j'ai juste envie de me recoucher. J'ai un mal de tête gigantesque, une envie de vomir et je dois m'habiller en silence pour pas réveiller les autres filles, je me demande ce qu'il m'est passé par la tête la veille, je pue le mélange de chicha et de clope, du coup je prends des lingettes pour bébés posées sur une table qui pour finir ne feront que mélanger les odeurs, bref je pue. Je m'en vais sans faire de bruit au boulot et je passe une journée tranquille mais un peu endormie et surtout mal à l'aise car presque pas coiffée, pas maquillée, rien. Vers 15h00 les filles m'envoient un sms, elles veulent qu'on se voie au soir, moi je suis crevée, j'ai envie de rentrer chez moi et en plus j'ai passé la nuit avec Elise et jasmin mais bon, j'y vais quand même. C'est chouette car je revois Sarah ! Je revois aussi Flavia mais elle est énervante pour l'instant du coup je suis pas trop enchantée de la voir. Bref je rentre vite chez moi car je déprime et je vais me coucher hyper tôt, ça va pas du tout. J'ai appris le jour d'avant et le jour même que Val parle à tout le monde de moi en super négatif tout en disant des trucs faux. Mais également en disant que de toutes façons il m'aurait quitté la semaine d'après (alors que franchement vous verriez ses sms, il était pathétique et me suppliait presque mais bref). Donc bon je suis très triste et je m'endors avant 22h00. On arrive à ce matin, réveil en sursaut où je me dis "ha oui il en reste encore une" j'avais comme oublié, ahah. Bref je me fais toute belle car à 15h30 on fait un petit spectacle devant les parents. Je suis hyper motivée et la matinée se passe très bien, l'enfant dont je vous parlais me parle sans cesse, me sourit tout le temps et veut toujours rester avec moi, j'en suis super heureuse parce que il me dit que il a passé un stage trooop chouette et qu'il m'adore, ça fait plaisir, je suis presque triste que ce soit le dernier jour.. Bref, la journée et le spectacle se passe, la journée se termine. Je rentre, je mange beaucoup, ma soeur et ma mère parte et je me retrouve seule à la maison. Et là, je mange, je mange, je mange. Je me dis que dans 6 jours je suis à l'école, ça fait mal. J'ai peur, j'ai froid, j'en reviens pas de rentrer déjà en 5ème (1ère pour les français) et de trainer toujours mes problèmes de 2ème (4ème pour les français). Je suis en train de rater ma vie.

Rédigé par Marie

Publié dans #Journal intime

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article