J'excelle dans l'art de l'excès.

Publié le 29 Septembre 2013

Inspire, expire, lentement.

Ca va aller Marie, ça va aller. Tu vas y arriver.

Ne craque pas, n'arrête pas de sourire, ne leur donne pas raison.

Non tu n'as pas changé, cherche bien au fond de toi, tu es toujours là derrière cette couche de maquillage, d'ironie et de faux-semblant.

Souris, souris, souris, souris, souris. Plie-toi à ces règles, et tout ira bien. Martyrise ton corps en silence et discrètement, et les gens ne feront plus attention à toi.

Mets ton masque, fais en sorte qu'il te colle bien à la peau pour que personne ne puisse encore une fois le retirer, plus jamais. Ca t'aura servi de leçon.

Il faut que tu arrêtes de t'accrocher aux gens, arrête d'être si sensible. Mais qu'est-ce qu'il te prend ? Redeviens comme avant... Tu es dépendante du monde entier, mais te rends-tu compte que personne ne dépend de toi ?

Sèche tes larmes, une grande fille ça ne pleure pas.

Ne pleure pas parce que tu te sens seule, arrête de te plaindre.

Relève la tête et montre aux gens comme tu vas bien, montre aux gens à quel point tu es saine dans ta tête.

Rédigé par Une décapitée

Publié dans #Journal intime

Repost 0
Commenter cet article