J'ose pas regarder la fin de Sinister...

Publié le 6 Octobre 2013

Ca va.

10h55 : Aujourd'hui je me sens bien. J'ai recommencé à me couper (je sais jamais comment nommer ça.), j'ai de plus en plus de signes de mon corps que les tca's sont bel et bien là. Mais je me sens bien. Assez contradictoire je dois dire. C'est peut-être parce que j'ai fait des petites listes sur ce que je devais faire de mon week end, minute par minute, et que je m'y tiens. Peut-être parce que grâce à ces petites listes, je n'ai pas le temps de criser. Peut-être parce que j'ai enfin mon abonnement de sport. Peut-être aussi parce que je lui parle. Dans tout les cas, ça va.

14h39 : J'pense que je me sens bien quand j'accomplis des choses, que je fais des trucs qui me font me rendre compte que j'en suis capable. C'est comme si ma vie était composée de palier, d'objectifs et que tout est en fonction de l'avancée ou non du chemin vers ces objectifs. C'est peut-être cela qui explique ces années d'errance. Les objectifs que je m'étais donné n'ont pas été atteint. Peut-être étaient-ils trop haut, néanmoins au temps où je me les étais imposés j'en étais capable. J'avais cette force de caractère qui me faisait sentir invincible. Avoir perdu cette force de caractère a été un échec. Je pense cependant que je suis en train de la retrouver. J'ai mes raisons de croire ça. J'ai envie de me dire que je vais aussi bientôt retrouver ma détermination. Ce serait parfait. Mais qu'en est-il de ces paliers jamais atteint? Je sais pas si je peux faire comme si toutes ces années ne s'étaient pas passées.. Je pense que je dois revoir mon plan, il faut voir les choses, les accepter, et s'adapter.

18h25 : Et voilà, je vais enfin passer une bonne soirée, car j'ai fait tout ce que je voulais faire de ma journée et je n'ai pas crisé. Je suis à 800 calories là, je suis plutôt contente je crois. J'ai confiance et je sais que je ne craquerai pas ce soir, donc tout est bien. J'ai fais un peu de piano, mon devoir de solfège et l'exercice que mon psy m'a demandé de faire. "Que ferais-je s'il ne me restait que 6 mois à vivre". Je sais qu'en me donnant ça il voulait voir ce que je dirais à propos de la bouffe, donc j'ai fait exprès de ne pas du tout parler de ça. J'suis pas débile non plus, comme si même en sachant qu'il ne me restait que peu de temps à vivre mes tca's disparaitraient d'un coup. C'est ridicule, il est ridicule. J'ai aussi enfin commencé mon livre pour l'école. C'est pas ça j'adore lire, mais je lis la plupart du temps au soir et cette semaine j'étais tellement fatiguée que je m'endormais directement. J'ai lu 8 chapitres, j'en lirai sûrement encore 2 ou 3 ce soir pour avoir lu la moitié du livre. En même temps je me force pas, il est vmt bien ce livre ! Bref, je me sens sereine. C'est bizarre, pcq je me sens pas pour autant heureuse. Elle est là toute la différence.

Rédigé par Une décapitée

Publié dans #Journal intime

Repost 0
Commenter cet article