Dans ma tête on est 6, voir plus pour les grandes occasions.

Publié le 17 Mars 2013

Dans ma tête on est 6, voir plus pour les grandes occasions.

"Dans ma tête on est 6, voir plus pour les grandes occasions" Voilà la phrase que j'ai lâchée au téléphone à une amie, pendant une conversation où elle me croyait shoutée. J'étais juste complètement hystérique, j'ai éclaté. Elle a trouvé cette phrase normale, elle a juste ri.

Elle a pas compris que j'étais sincère. Elle a pas compris qu'on était vraiment plusieurs là-dedans.

Je pète un cable, et je ne m'en cache pas.

Au téléphone, je me suis aussi traitée de salope, je lui ai dit que je me sentais monstrueuse, que je m'en voulais énormément, et qu'on s'amusait bien là-dedans (dans ma tête). Quand je disais tous ça, à ce moment-là je disais ça par rapport à un garçon, mais elle a pas comprit que c'était en permanence comme ça. Je suis dans une tombe.

Je suis une belle petite salope sans coeur. Je sors avec un mec depuis mardi, je compte rompre demain, je me rends compte que je ne l'aime pas. Enfin je sais pas. Je me rends compte surtout que lui m'aime trop, il me fait peur. Il se rend pas compte, je suis pas quelqu'un à qui on peut envoyer des sms 20x par jour en espérant que ça me rende heureuse. Ca fait tout le contraire. Je suis justement encore plus méprisante. Je suis horrible, je fais exprès de lui répondre 3 heures plus tard, mais lui remarque rien, me répond dans la minute. Je dors plus bien depuis mardi tellement ça me stresse. Putain mais il me manque vraiment une case dans le cerveau. La plupart des filles sont contente que leurs mecs montrent de l'affection, lui envoie un sms disant "je t'aime" et l'invite au ciné! Moi je fais tout pour ne pas lui rendre cette affection, j'ai pleuré quand j'ai reçu ce fameux sms et j'ai donné une fausse excuse pour ne pas aller au ciné. Mais quelle pute. Quand j'ai vu que le soir-même où il m'avait demandé il nous avait déjà mis en couple sur fb, j'ai compris que j'allais bien le regretter. J'suis vraiment trop bizarre. Je m'imaginais pas que ça se passerait comme ça, que je réagirais comme ça. J'aime pas le bonheur j'pense.

J'ai fais quoi de mal pour être comme ça? Je voudrai qu'on m'aide.

Rédigé par Une chose infâme.

Publié dans #Journal intime

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article