A une autre fois.

Publié le 3 Mai 2014

Etat fictif, petite princesse est bien loin de son trône. Elle ne règne déjà plus depuis bien longtemps, bien trop loin, bien trop floue. Hors du coup, hors du délire général qui réunit les autres ados. Elle s'est enterrée elle-même, tellement profondément que personne ne sais qu'elle est juste là, sous leurs pas. Se noyer dans ses larmes, tellement bête cette phrase, et en même temps, tellement métaphorique. Moi je me noie. Non, en fait j'étouffe, j'étouffe car ma férocité, ma tristesse, ma colère, mon stress beaucoup trop conséquent prennent tout mon oxygène. Chaque particule est happée, il ne reste plus rien pour moi. Blues partout blues tout le temps, je ne tiens plus. Je me sens si seule, le virtuel ne me suffit pas. Si seulement je pouvais voir W dans la vie de tous les jours, si seulement elle pouvait être à côté de moi. Il ne veut pas de moi. Je veux partir, je vais partir. Pas dans le sens partir de la vie, non. Le puzzle se remet en ordre dans ma tête. Billet de train, sac, projet, économies, tout es là, tout est prêt. Plus personne ne peut plus rien faire pour moi, je ne suis pas faite pour vivre ici. La date, il ne manque plus que la date. Je pense désactiver ce blog, et l'autre aussi. Plus de contact, plus rien.

Rédigé par Marie

Publié dans #Journal intime

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article