Stay strong

Publié le 23 Mars 2014

Stay strong

J'ai toujours été tellement douée pour tromper les gens. A tout point de vue. Montrer toutes ses dents sur chaque photo susceptible de se retrouver sur facebook, mettre une jolie photo de profil, répondre aux sms en faisant attention de paraitre la plus joyeuse possible. C'est un jeu, et quelquefois je m'y prends. Parce que c'est cool de paraitre cool. Parce que le "paraitre", c'est le plus important pour la plupart des gens, alors je m'y adapte. C'est vrai quoi, les gens se sentent en sécurité quand ils voient que le monde autour d'eux semble aller bien, ils n'ont pas envie de chercher plus loin. Qui aurait envie de savoir que ces ongles manucurés me servent à me purger, à retirer les croutes de ces coupures encore fraiches (sooo glamour) ? Ce sont des exemples parmi tant d'autre,mais ce que je veux vous faire comprendre c'est qu'on a tous cette forme d'égoïsme à fermer les yeux sur certaines choses.

Hier je me suis coupée, et avant-hier aussi. Ce soir, sûrement également. Pourtant j'ai l'impression que je maitrise la situation. Je veux dire, je ne suis pas effondrée à longueur de temps, j'ai pleins d'énergie et je ne crise pas (quelques petites compulsions mais rien de très grave). "Maman" ne m'atteint pas, je me sens forte. J'ai envie d'aider les autres, j'ai envie de sourire et de leur montrer que je peux y arriver. J'ai envie de me montrer à moi-même que je peux y arriver. Mais que remplace ce "y"? Après tout quand je regarde les gens, j'ai l'impression que personne n'est totalement heureux. Alors ce sera plutôt arriver à surmonter toutes ces angoisses qui m'assaillent de plus en plus, arriver à montrer une image de moi forte, souriante, déterminée et courageuse. Parce que j'en ai envie. J'envoie des snaps, on m'en envoie, j'ai trainé avec elle tout le jeudi après-midi, j'ai été voir J à son concert avec J², V me parle no stop par sms et mon sang ne fait qu'un tour quand je nous imagine à deux, peut-être un jour ? Par contre je sais pertinemment qu'il ne comprendrait pas l'am et les tca's et les phobies et tout le reste mais j'ai l'impression qu'avec lui tout ça s'envole.. :). Alors est-ce ça avoir une vie sociale ? Je sais pas, en tout cas ça me convient. Mais alors pourquoi je continue toutes ces conneries ? J'ai souvent, très souvent l'impression que les gens qui me lisent, ou qui savent mes soucis se disent que j'ai tout pour être heureuse et qu'il y a des gens dans de bien pires situations que moi et que je dois juste bouger mon cul tout gras. Souvent c'est également ce que je me dis, mais voilà.

Mercredi passé, escalade. L'horreur. Je commence à grimper, le vertige qui me tombe dessus direct, c'était insoutenable mais les filles le savaient et savaient que je risquais de paniquer. Je m'entend crier "je veux descendre maintenant" et je vois un des moniteurs (donc pas mon prof hein, juste un con) qui me dit où je dois mettre mes pieds, qui commencent à me dire d'aller plus vite. Je sens mon corps entier trembler, je m'entends supplier pour descendre et lui dire que je dois mettre mon pieds droit sur la prise verte et pus vite que ça. Je sens les larmes couler, je vois flou, j'ai des sueurs, crise de panique à 4 mètres du sol, et lui qui, en voyant tout ça me dit juste "au fait, je t'avais dit de jeter ton chew-gum". J qui lui dit que j'ai le vertige, ma jambe droite qui me fait mal tellement elle tremble sur le mur. Il me laisse enfin descendre, et moi je suis enragée. Mon prof est là aussi, il me voit en train de chialer, il me voit tout le temps en train de pleurer de toutes façons. Il doit se dire que je suis vachement perturbée. J'étais en colère, tellement en colère. Je connais mes limites par rapport au vide, je sais à quel moment je dois m'arrêter pour que tout se passe bien et je n'aurais pas réagi comme ça s'il ne m'avait pas stressé à ce point. Je me sens humiliée d'avoir pleuré devant tout le monde, et je regarde mes pieds quand mon prof me parle, j'arrive pas à le regarder. Il dit que je suis une fille courageuse. Il sait pour mes tca's, alors cette phrase me fait du bien. Cours de merde, encore 5 comme ça. Bref ça c'était la petite histoire. En fait dès que mes pieds ne touchent plus la terre ferme, c'est la panique. Dans l'eau aussi je ne suis pas à l'aise.

Elle me fait de la peine, en plus elle est tellement jolie. J'aimerai qu'elle me parle vraiment, qu'elle me demande de l'aide. Et il y a W aussi, on va y arriver, hein? <3

Bilan de ma vie en ce moment: je me coupe de plus en plus et de plus en plus fort, j'ai des amis, je suis triste mais souriante et je me sens toute puissante. J'ai recommencé à fumer. Ah oui aussi, je ne dors presque plus, comme quand j'avais 13 ans mais du coup, comme quand j'avais 13 ans d'ailleurs, j'aime bien pcq je peux glander toute la journée et faire ce que je devais faire pendant la nuit (sauf travailler mon piano, ça je dois le faire pendant la journée ahah). Voilà voilà.

Rédigé par une chose infâme

Publié dans #Journal intime

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article