qserhtyjukir§tjyrhezrqeysr

Publié le 24 Janvier 2014

TU NOUS ENTENDS LE BLIZZARD, TU NOUS ENTENDS ? SI TU NOUS ENTENDS, VA TE FAIRE ENCULER !

Je suis où moi ? Et vous vous êtes où ? Mon dieu partez pas, me laissez pas seule. Pitié entends mon cri, pitié regarde-moi. Moi je suis la fille qui regarde par terre en marchant, qui se recroqueville dans le bus, moi je suis la fille qui t'ignores mais qui t'aimes tellement. Et il en fut ainsi. Jour et nuit cette idée se concrétise, quelle ironie. C'est une question de perception, et au fond je sais qu'ils ont raison. Parlez parlez, ça me permet de m'évader. M'évader loin, trop loin peut-être.

dftgyhukjhhgfghjklfdsp!ètrtyuiophgcfhjklmkjhgfdtè!ç^poiuytr(§èç!poihjgcvbnklkoiuy dis mon cerveau. iuyyoipyudfgjhlkmùkjghfdsy!uùpio dis mon corps. Alors je me shoote à coup de Fauve et de fashion tv, je me remplis à coup de thé et de café. Puis le lendemain de gateaux évidemment. Je m'exprime à coup de "moi j'voudrais" sans jamais agir, parce que c'est tellement plus facile. Tellement plus facile de rester sur son cul à se plaindre telle une cendrillon désabusée. Hahaha petite princesse dans une autre vie, mais pas dans celle-ci. Je me justifie en disant que j'emmène personne dans ma chute, et puis personne est parfait. Merci papa mais moi je n'aime pas la vie. Toi tu n'aimes pas le chocolat sous forme de coquillage, tu vois on a tous nos préférences. Moi je suis le genre de fille qui passe ses vendredis soirs dans sa chambre et qui ne fera jamais rien pour changer ça. J'ai plus que J, dans la vie réelle j'ai plus qu'elle. La seule survivante, la seule qui veuille encore bien me supporter. Pitié faites que je me bouge le cul pour la garder elle, il n'y a plus qu'elle désormais. Et merde elle est même pas dans mon lycée. Ecole de merde que je n'ai jamais aimée, dès la fin de la première année passée là j'ai voulu aller en internat, c'est un signe ça, non ? Si j'avais pas visite médicale dans 1 semaine et demi, ce soir je me serais coupée, coupée, coupéééée <3 J'ai des souvenirs qui me reviennent, des souvenirs de quand j'étais petite.. C'est trop personnel pour que j'en parle à qqn, et encore plus pour que j'en parle sur un blog. Putain elle est là la clé, dans ces montres de souvenirs ?

En attendant ce soir je me couche avec 15000 kilos de plus que ce matin. Ce soir je me couche, le poids de ma vie en plus. Excuse de merde pour justifier ma débilité d'avoir crisé, je sais.

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article